Sur les traces de Victor Hugo grâce à l’autocar !

Sur les traces de Victor Hugo grâce à l'autocar !Chaque année, les Irlandais, en particulier les habitants de Dublin célèbrent le 16 juin le Bloomsday en l’honneur de l’écrivain James Joyce, et plus particulièrement de Leopold Bloom, personnage principal de son roman épique, Ulysse. En France, il n’existe aucune fête nationale en l’honneur d’un auteur, mais la culture littéraire est si riche qu’il est possible de voyager sur les traces des romanciers, poètes, et dramaturges français aux quatre coins de l’Hexagone. CheckMyBus vous propose aujourd’hui de découvrir grâce à l’autocar les lieux marquants de la vie et de l’œuvre de Victor Hugo, sans doute le plus célèbre des écrivains français. Les petits prix des billets vous laisseront par ailleurs assez de budget pour acheter ses œuvres complètes, que vous pourrez lire confortablement pendant vos trajets !

L’enfance de Victor Hugo : entre province française et vie militaire à l’étranger

BesançonLa naissance de Victor Hugo à Besançon en 1802 est un hasard, et résume en même temps parfaitement ses origines. Fils d’un militaire d’empire né à Nancy, et d’une jeune femme de la bourgeoisie de Nantes, Victor Hugo est issu d’une famille de provinciaux. Besançon, petite ville du Doubs, est justement le lieu où le père de Victor Hugo est en garnison au début du XIXe siècle. Aujourd’hui, la maison natale de l’auteur est un musée et la place située juste devant porte son nom.

Durant toute son enfance, le jeune Victor découvre le sud de l’Europe au gré des mutations de son père, notamment Naples où il fera de nombreux séjours, et l’Espagne. Plus tard, il se souviendra dans sa pièce éponyme avoir visité la ville d’Hernani au pays basque espagnol, et en donnera le nom au personnage principal. Madrid sera également au cœur de l’intrigue de Ruy Blas, une autre de ses œuvres théâtrales.

➠ Autocar pour Besançon
➠ Autocar pour Naples
➠ Autocar pour Madrid

Paris : Capitale dans la vie et l’œuvre de Victor Hugo

ParisD’abord avec sa mère, puis avec Adèle Foucher, son épouse, et ses enfants, et enfin avec sa maîtresse, Juliette Drouet, Victor Hugo a vécu à de très nombreuses adresses, dans tous les quartiers de la capitale. Tantôt, il ne s’agissait que de petits appartements, parfois même de simples pensions, mais à d’autres moments de sa vie, il occupa de belles demeures. Le lieu le plus emblématique de la vie de Victor Hugo à Paris est sans doute l’hôtel particulier de la place des Vosges. Transformé en musée depuis 1903, on peut aujourd’hui notamment y admirer du mobilier de l’auteur et s’imaginer son quotidien dans ce lieu.

Mais la capitale joue également un rôle essentiel dans l’œuvre de Victor Hugo. Elle est notamment de lieu de l’action dans ses romans, Les Misérables et Notre-Dame-de-Paris. L’écrivain y décrit aussi bien les lieux de vie du petit peuple et des miséreux que celui de la bourgeoisie et des nobles. Bien sûr, il n’oublie pas les monuments, comme la cathédrale Notre-Dame où vit Quasimodo, ou les Halles, aujourd’hui fraîchement rénovées et qui sont toujours un haut-lieu de la vie commerçante au centre de Paris.

➠ Autocar pour Paris

Victor Hugo, l’Européen

BruxellesTrès tôt marqué par des idées humanistes, Victor Hugo était aussi, avant l’heure, un Européen convaincu. Dès 1837, il se rend en Belgique, indépendante depuis peu. Il visite d’abord Bruxelles, avant de parcourir le reste du pays, qui l’émerveille : Anvers, Gand, Bruges, mais aussi Liège ou Namur. Bien sûr, il visitera Waterloo avant de décrire fidèlement cette « morne plaine » dans son recueil de poèmes, Les Châtiments, et de consacrer un épisode entier à cette bataille napoléonienne à la fin des Misérables.

Influencé dans son écriture par le romantisme allemand, Victor Hugo est également amené à plusieurs reprises à traverser le Grand-Duché de Luxembourg pour rejoindre l’Allemagne et les bords du Rhin. Après avoir pris le parti des Communards et avoir été expulsé de Belgique en 1871, il s’installe comme réfugié politique à Luxembourg, puis à Vianden, où il s’installera avec toute sa famille. Il citera cette petite ville dans son dernier roman, L’homme qui rit, et réalisera plusieurs dessins et peintures de son château et de la région environnante. Musée depuis 1935, la maison de Victor Hugo intègre et présente depuis 2002 une muséographie à la pointe des technologies typographiques et de la communication.

➠ Autocar pour Bruxelles
➠ Autocar pour Anvers
➠ Autocar pour Luxembourg

Autres villes célèbres dans l’œuvre de Victor Hugo

Autres villes célèbres dans l’œuvre de Victor HugoSi, en France, Victor Hugo a le plus souvent placé le cadre de ses œuvres à Paris, un de ses personnages a beaucoup voyagé. Il s’agit de Jean Valjean : originaire de l’Aisne, il est incarcéré au bagne de Toulon, trouve à sa sortie, à Digne-les-Bains, l’aide d’un évêque qui lui donne une chance de recommencer sa vie, avant de faire finalement fortune, en tant que Monsieur Madeleine à Montreuil-sur-Mer.

Mais Victor Hugo s’est également intéressé à de nombreux pays européens, notamment à travers des œuvres historiques : Lucrèce Borgia se joue à Venise, Angelo dans la pièce éponyme est le tyran de Padoue et Marie Tudor prend place à Londres. Avec Han d’Islande, la ville norvégienne de Trondheim est mise à l’honneur, et un vibrant hommage au panhellénisme et à Athènes est rendu par le poète dans son recueil Les Orientales. Enfin, dans Les Burgraves, Victor Hugo situe de château Heppenheff dans le Taunus allemand, entre Cologne et Spire.

➠ Autocar pour Toulon
➠ Autocar pour Venise
➠ Autocar pour Londres
➠ Autocar pour Athènes
➠ Autocar pour Cologne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *