Classement des Pokémon de CheckMyBus : Les Pokémon les plus rares sont à Nantes !

Classement des Pokémon de CheckMyBus : Les Pokémon les plus rares sont à Nantes !La France entière est à la chasse aux Pokémon, mais où pouvez-vous attraper les petits monstres les plus rares ? CheckMyBus s’est penché sur le sujet et a recherché pour vous, grâce à des cartes de nids, les Pokémon les plus exceptionnels. Nous vous indiquons également dans quelles villes certains Pokémon apparaissent souvent. Grâce à notre classement de Pokémon, votre Pokédex se remplira en un clin d’œil !

Trouvez les cachettes des Pokémon grâce à l’autocar !

 
PokemonConseil : Si vous habitez dans une ville du bas du classement, prenez simplement l’autocar pour vous rendre à petit prix à Nantes ou Strasbourg. Réservez un aller simple, embarquez et commencez tout de suite votre chasse aux Pokémon !
 
 

Loading...

Loading…


 

1ère place : Nantes (105 points sur l’échelle Pokémon)

Des Pokémon épiques comme Dracaufeu ou Tortank ont été aperçus dans la ville canari. Avec un peu de chance, vous y attraperez aussi un Aquali, Pokémon d’eau très rare. Flagadoss et M. Mime n’échapperont pas non plus aux dresseurs les plus patients. Enfin, de nombreux Tentacruel, Poissoroy, Minidraco, Tygnon et Papilusion parcourent les rues de Nantes.

Autres Pokémon courants à Nantes : Lippoutou, Piafabec, Psykokwak, Ponyta, Bulbizarre, Stari

2e place : Strasbourg (99 points sur l’échelle Pokémon)

Le Pokémon spécial Amonita se sent aussi bien à Strasbourg que les très rares Electek et Lamantine, qui n’a jusqu’à présent été vu dans aucune autre grande ville française. Certains Pokémon rares de type feu, comme Arcanin, ou de type eau, comme Flagadoss, ont également élu domicile dans la capitale alsacienne.

Autres Pokémon courants à Strasbourg : Rapasdepic, Kokiyas, Rattatac, Roucoups, Hypotrempe

3e place : Marseille (98 points sur l’échelle Pokémon)

Marseille a tout ce qu’il faut pour faire battre le cœur des meilleurs dresseurs de Pokémon ! On y trouve à la fois les épiques Florizarre et Dracaufeu, le Pokémon spécial Ptera et les très courants Férosinge, Roucool et Rattata. Marseille est également un repaire prisé par les Pokémon de type poison comme Aspicot, Nidoran (mâle), et Nosferapti. Et logiquement pour la ville méditerranéenne, de nombreux Pokémon de type eau y ont également été vus tels que Ptitart, Magicarpe et Krabby.

Autres Pokémon courants à Marseille : Poissoroy, Minidraco, Tentacool, Abra, Nosferalto, Mélofée

4e place : Paris (95 points sur l’échelle Pokémon)

Même si la capitale de la France n’est pas la capitale des Pokémon, Paris occupe néanmoins la 4e place du classement de CheckMyBus. Avec 95 points, les dresseurs Pokémon y trouveront largement leur bonheur avec toutes sortes de Pokémon, de très courants comme Mimitoss, Paras, ou Mystherbe à très rares comme Draco. Des monstres rares comme Saquedeneu, Boustiflor, Scarabrute et Dardagnan ont également envahi la ville lumière. Vos avez l’embarras du choix, mais faites vite car la concurrence est rude !

Autres Pokémon courants à Paris : Kabuto, Nidoran (femelle), Ortide, Doduo, Carapuce

5e place : Lille (88 points sur l’échelle Pokémon)

Avec deux Pokémon spéciaux vus en ville, Porygon et Ptera, Lille tire son épingle du jeu et reste une destination intéressante pour les dresseurs. Les plus tenaces pourront également croiser un spécimen rare d’Onix ou de Kabuto. Les autres Pokémon aperçus dans la capitale du Nord sont également présent dans le reste du pays. Cependant, la grande quantité de nids recensés à Lille laisse une chance plus grande à chacun de lancer une Pokéball et de remplir son Pokédex de Racaillou, Voltorbe, Ramoloss, Poissirène, Carabaffe ou autre Magneti !

Autres Pokémon courants à Lille : Rhinocorne, Spectrum, Otaria, Coconfort

6e place : Toulouse (85 points sur l’échelle Pokémon)

Dracolosse est certes le seul Pokémon épique apparu dans la ville rose, mais Toulouse regorge en contrepartie de Pokémon inhabituels et rares comme Magmar, Scarabrute, Minidraco et Insécateur. De manière générale, Toulouse abrite des Pokémon de différents types : poison avec Abo, normal avec Évoli, insecte avec Chenipan ou encore plante avec Chétiflor. Idéal pour se constituer un Pokédex varié !

Autres Pokémon courants à Toulouse : Nidoran (mâle et femelle), Paras, Magicarpe, Abra

7e place : Nice (83 points sur l’échelle Pokémon)

Même si la densité de Pokémon à Nice n’est pas la plus importante de France, la promenade des Anglais attire de nombreux spécimens absents de la tête du classement. C’est le cas notamment d’Osselait, de Magneton, Goupix, Rondoudou, Miaouss, Électrode, et bien sûr de l‘emblématique Pikachu. Au détour d’une rue ou sur la plage, vous aurez par ailleurs la possibilité de croiser un Ortide, un Rapasdepic, ou pour les plus chanceux un Pokémon spécial, Amonita.

Autres Pokémon courants à Nice : Tentacool, Psykokwak, Bulbizarre, Nosferalto, Ptitart

8e place : Lyon (82 points sur l’échelle Pokémon)

À Lyon, les dresseurs à la recherche de Pokémon très rares devront s’armer de patience, mais pourront capturer par exemple un Draco ou un Leviator. En revanche, ils trouveront sans grande difficulté des Pokémon ayant délaissé les autres grandes villes françaises comme Taupiqueur, Sabelette et Caninos. Avec les Alpes non loin, Racaillou, Pokémon de type roche et sol, a naturellement aussi trouvé sa place dans la capitale rhodanienne.

Autres Pokémon courants à Lyon : Krabby, Paras, Rattatac, Roucool, Poissirène, Mélofée, Aspicot

9e place : Bordeaux (82 points sur l’échelle Pokémon)

Bordeaux occupe l’avant-dernière place du classement Pokémon de CheckMyBus, mais cela n’est pas dû à une quelconque absence de monstres magiques en ville. Bien au contraire, la capitale aquitaine possède un profil Pokémon équilibré, avec de nombreux Pokémon rares comme des Scarabrute et Saquedeneu. Les Pokémon très rares et épiques font cependant défaut et laisse leur place à des spécimens seulement inhabituels, à l’instar d’Insécateur, ou courants partout ailleurs dans le pays : Stari, Tentacool, Smogo, etc. Seul Arbok reste l’exception, aperçue nulle part ailleurs en France ! Pour les dresseurs en quête d’autres raretés, le bus sera la solution idéale pour explorer facilement et rapidement les autres villes !

Autres Pokémon courants à Bordeaux : Chenipan, Mimitoss, Miaouss, Abo, Magicarpe, Évoli

10e place : Montpellier (77 points sur l’échelle Pokémon)

La queue de peloton du classement Pokémon de CheckMyBus est occupée par Montpellier. En effet, seuls des Pokémon très courants à inhabituels parcourent la Place de la Comédie ou l’aqueduc des Arceaux : Chrysacier, Ponyta, Ramoloss, ou encore Nœunœuf. Même si la concentration de Pokémon est dans l’ensemble assez bonne à Montpellier, les dresseurs auront plus de chances de remplir leur Pokédex de vrais trésors dans les autres grandes villes françaises.

Autres Pokémon courants à Montpellier : Rattata, Abra, Sabelette, Aspicot, Rondoudou, Nidoran

Méthodologie :
Pour les dix plus grandes villes françaises, des cartes Pokémon sur lesquelles les joueurs peuvent indiquer les Pokémon vus ont été analysées. Les 25 derniers Pokémon vus ont été sélectionnés. Les Pokémon vus, mais avec une évaluation négative, ont été exclus s’il est probable qu’il s’agisse d’une fausse information. Les cartes ont été analysées une première fois le 10 août 2016 au matin, puis l’après-midi. Par ville, les 50 Pokémon aperçus ont ensuite été classés selon leur rareté. Les Pokémon très courants ont obtenu un point, les Pokémon courants ont obtenu 2 points, etc. Les Pokémon épiques sont crédités des 7 points maximaux. Le classement résulte de cette méthodologie. En cas d’égalité, la ville où apparaissent plus de Pokémon très rares à épiques est avantagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *