FlixBus, le numéro 1 des autocaristes en France ?

FlixBus, le numéro 1 des autocaristes en France ?Lors de l’inauguration des nouvelles lignes à Toulouse en décembre 2015, le transporteur par bus FlixBus a annoncé d’être le « leader » sur le marché français d’autocar. En effet, l’autocariste allemand propose un vaste réseau et opère le plus de bus longue distance parmi tous les différents opérateurs d’autocar sur le territoire français. Arrivé sur le marché en France en mai 2015 avec quelques liaisons transfrontalières, FlixBus avait ouvert sa première ligne de bus nationale le 3 septembre 2015. Quelques mois plus tard, le PDG Pierre Gourdain croit que l’autocariste « (…) a gagné la première manche de la guerre du car ».

Effectivement, les chiffres présentés à la fin de l’année 2015 valent la peine d’être vues :
      ✏   26 partenariats avec des entreprises français
      ✏   28 lignes nationales
      ✏   76 bus vert pomme en circulation
      ✏   81 villes françaises reliées
      ✏   300 emplois créés depuis septembre
      ✏   150 000 passagers transportés depuis l’ouverture du marché

Selon Pierre Gourdain, le succès de FlixBus est basé sur son modèle d’affaire : Le transporteur s’associe alors à des autocaristes régionaux – souvent des PME familiales – qui assurent l’opération des lignes de bus pendant que FlixBus est responsable du marketing, de la commercialisation et de la planification du réseau. Grâce à ce modèle coopératif, le réseau des cars peut rapidement être renforcé partout en France et inclut actuellement entre autres Paris, Lyon et Toulouse.

Pour attirer ses clients, FlixBus mise surtout sur un grand confort dans les autocars et des prix presque imbattables. Ainsi, lors de l’ouverture d’une nouvelle liaison de bus longue distance, les voyageurs peuvent trouver des billets à partir de seulement 1 €. Le taux moyen de remplissage de ses autocars s’élève déjà à plus de 50%.

Outre-Rhin, FlixBus transporte plus de 15 millions passagers chaque année et détient la vaste majorité du marché de l’autocar. Tout aussi ambitieux, il veut maintenant s’établir sur tout le territoire français. Récemment, l’inauguration d’une liaison entre Paray-le-Monial et l’aéroport de Nice a marqué le début de l’intégration des petites villes dans son réseau de bus longue distance. L’autocariste a également déposé 19 demandes d’autorisation à l’ARAFER pour opérer des trajets d’autocar sur une distance de moins de 100 kilomètres. En 2016, l’opérateur compte doubler son offre pour avoir près de 60 lignes nationales et plus de 160 autocars d’ici juillet. En plus, la création de 1000 emplois est visée jusque la fin de l’année.

Afin de garder sa « pole position » sur le marché français et rester ferme, FlixBus souhaite aussi devenir « porte-parole » pour les gares routières en France, souvent en état médiocre. Il reste à voir si les concurrents comme isilines, OUIBUS, megabus ou Starshipper trouveront des moyens pour répondre à la bataille.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.