La ligne d’autocar du mois : de l’île de la Cité à la cité des Papes !

La ligne d'autocar du mois : de l'île de la Cité à la cité des Papes !L’été est la saison par excellence des vacances : dans tout le pays, il faut beau, il fait chaud et les offres de voyages et de loisirs sont innombrables. Mais chaque année ressurgissent les mêmes questions : vaut-il mieux aller dans le Nord de la France et profiter d’un climat qui reste tempéré ou est-ce le moment idéal pour profiter du soleil brûlant et des paysages du Sud ? Est-ce le moment parfait pour explorer une grande ville, enfin libérée de ses habitants et de leur stress du quotidien, ou vaut-il mieux partir se ressourcer au calme de la campagne ? L’Hexagone, avec ses régions, paysages et climats variés en offre pour tous les goûts ! Mais en juillet, deux villes restent incontournables : Paris, où l’on célèbre la fête nationale, et Avignon, où a lieu l’un des plus grands festivals de théâtre du monde. La rédaction de CheckMyBus vous aide à choisir !

Autocar Paris ↔ Avignon : Tickets à partir de 21,99 euros

Paris – Avignon : de l’île de la Cité à la cité des Papes !

Si vous décidez d’entreprendre un voyage en autocar entre Paris et Avignon, vous pourrez parcourir le pays du Nord au Sud, pour rejoindre le soleil de la Provence, ou « monter à la capitale », comme on le dit souvent en province. Quel que soit le sens du trajet, des liaisons sont opérées tous les jours, avec des départs aussi bien proposés en matinée que l’après-midi ou le soir. En partant très tôt ou en voyageant de nuit, vous aurez plus de temps pour profiter de votre séjour une fois arrivé. Si vous optez pour un autocar circulant en journée, vous découvrirez sur la route une multitude de paysages. Quoi qu’il en soit, grâce au grand nombre d’autocaristes proposant cet itinéraire, comme OUIBUS, FlixBus, ou isilines, vous pourrez partir très facilement et à petit prix, même pour un court séjour.

Paris : Un été à la capitale !

Paris : Un été à la capitale !

Rien de tel que de visiter Paris en juillet ! En effet, c’est à ce moment-là que la majorité des habitants quitte la capitale et son stress du quotidien pour aller se ressourcer, à la mer ou à la campagne, ailleurs en France ou à l’étranger. Libérée du bruit et de la fureur qui y règnent le reste de l’année, la capitale prend alors un tout autre visage et devient un paradis pour les touristes. Tout le monde y est plus détendu et plus souriant, et l’on y a enfin le temps de profiter des terrasses pour boire un verre, des parcs et jardins pour prendre un bain de soleil, des musées et monuments pour découvrir la richesse culturelle et historique de la ville, ou encore des grands boulevards pour faire une virée de shopping.

Célébrée dans le monde entier pour être la ville de l’amour, Paris est connue pour son romantisme typiquement français. La vue époustouflante sur la capitale depuis le haut de la Tour Eiffel, de l’Arc de triomphe ou du parvis de la basilique du Sacré-Cœur vous donnera des ailes et séduira à coup sûr votre moitié. Pour éveiller vos sens, n’hésitez pas à réserver une table dans l’un des nombreux restaurants étoilés au guide Michelin, comme ceux de Yanick Alléno ou de Joël Robuchon, dont les plats traditionnels sont aussi bien réputés pour leurs saveurs que pour leur beauté. Une soirée au Moulin Rouge, célèbre cabaret où dansent les plus belles femmes du monde, ajoutera une touche de sensualité à votre séjour. Sur la butte Montmartre, enfin, vous trouverez forcément un artiste pour peindre votre portrait dans le style des romantiques du XIXe siècle, vous laissant ainsi un superbe souvenir de votre visite.

L’architecture de la capitale révèle également de la longue histoire de la ville. Les arènes de Lutèce ou les thermes de Cluny datent de l’Antiquité romaine et des premiers habitants de Paris. La cathédrale Notre-Dame de Paris est quant à elle l’édifice médiéval le plus emblématique de la ville. Le Palais du Louvre, qui fut à l’origine une résidence royale, remonte au XVIe siècle et n’a cessé d’être agrandi jusqu’au XIXe siècle. Du XVIIe siècle reste encore aujourd’hui le Palais-Royal, que l’on doit au cardinal de Richelieu, et qui abrite aujourd’hui le théâtre de la Comédie Française. Les boulevards haussmanniens bordés de grand immeubles aux façades caractéristiques témoignent pour leur part de la transformation de la capitale sous le Second Empire. Enfin, Paris est entrée de plain-pied dans les XXe et XXIe siècles avec des constructions très modernes, voire futuristes, comme le Centre Pompidou, le quartier d’affaires de la Défense, le Parc de la Villette, ou encore la Fondation Louis Vuitton.

La plupart de ces monuments sont aujourd’hui des musées, dans lesquels vous pourrez admirer quelques une des plus belles œuvres d’art au monde. La plus célèbre est sans doute la Joconde, ou Mona Lisa, dont le sourire attire chacun année des millions de visiteurs du monde entier. Si vous vous intéressez au mouvement impressionniste, né en France sous l’impulsion, notamment, de Claude Monet, vous devriez faire une visite au musée d’Orsay, une ancienne gare reliant au XIXe siècle Paris et Orléans. Autrefois hôpital des soldats de Louis XIV, l’Hôtel des Invalides abrite aujourd’hui le musée des armées et la tombe de Napoléon Ier. Quant au Grand Palais, immense construction toute de verre et de métal, elle rassemble aujourd’hui tout à la fois un musée des sciences, le Palais de la découverte, et des expositions de peintures. Le muséum d’histoire naturelle, dans le Jardin des Plantes, est lui aussi hébergé en partie sous une verrière monumentale.

Après avoir parcouru les rues de Paris, à la découverte de tous ses trésors, vous aurez sans doute besoin de vous reposer. Vous aurez alors la possibilité de vous arrêter ou de vous balader de l’un des nombreux parcs et jardins de la ville : sur l’esplanade du Champ de Mars, un immense mais simple espace vert, au Parc Monceau, au milieu des statues et temples romains, aux Tuileries, magnifique exemple de jardin à la française, au Jardin du Luxembourg, dans lequel se trouve également le Sénat, ou encore au parc des Buttes Chaumont, qui fera ressortir votre âme d’aventurier avec des grottes et ses ponts suspendus. Si vous préférez, vous pourrez aussi flâner à la recherche du souvenir parfait devant les vitrines des grands magasins, tels que les Galeries Lafayette ou le Printemps, ou sur l’avenue des Champs-Élysées, pour davantage de luxe.

S’il vous reste encore du temps et que vous souhaitez en voir davantage, vous pourrez finalement sortir de la ville, et découvrir le merveilleux château de Versailles, ou emmener vos enfants à Disneyland.

Avignon : Cité des papes et du théâtre

Avignon : Cité des papes et du théâtre

En France, tout le monde connaît la comptine : « sur le Pont d’Avignon, on y danse, on y danse ! ». Celle-ci est particulièrement représentative des deux aspects les plus importants de la capitale du Vaucluse : son architecture et l’importance qu’elle accorde à l’art.

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cité ne se distingue pas seulement par le fameux pont dont il est question dans la chanson enfantine, et qui porte en fait le nom de Pont Saint-Bénézet. S’il est si connu, c’est d’une part parce qu’il n’enjambe plus le fleuve, mais s’arrête au milieu du Rhône, et d’autre part, parce que deux chapelles superposées y sont construites, au niveau de l’un de ses piliers. Avignon fait également partie des rares villes françaises à avoir conservé ses remparts médiévaux autour du centre-ville. L’édifice le plus emblématique de ce dernier est sans aucun doute le Palais des Papes. Datant du Moyen-Âge, il s’agit à la fois d’une forteresse et d’un palais, qui surprend donc par son architecture, mélange d’austérité militaire et de flamboyance gothique. L’un des bâtiments qui compose le complexe, le Petit Palais, est aujourd’hui converti en musée où vous pouvez admirer des peintures et sculptures du Moyen-Âge et de la Renaissance. Sur la rive gauche du Rhône, le magnifique Jardin des Doms, construit sur un promontoire rocheux qui servait à l’origine à la surveillance de la ville, est quant à lui un oasis de calme.

Même si elle n’a été récompensée du titre de capitale européenne de la culture qu’en 2000, la ville jouit d’une renommée internationale dans le domaine des arts depuis bien plus longtemps, notamment grâce au Festival d’Avignon qui célèbre le théâtre. Depuis 1947, et cette année du 6 au 24 juillet, plus de 30 lieux repartis dans toute la ville accueillent des artistes venus de tous horizons pour faire connaître leur travail. Si le plus grand plateau de théâtre est monté dans la cour d’honneur du Palais des Papes, de nombreux autres espaces culturels, comme le théâtre du Chêne Noir, l’Opéra Grand Avignon ou la Maison Jean Vilar, du nom du fondateur du festival, sont investis pour ce que l’on appelle le festival IN, qui met généralement à l’honneur des troupes et comédiens célèbres. D’autres lieux, plus originaux, dont la Chapelle des Pénitents blancs, le Cloître des Célestins ou l’Hospice Saint-Louis, sont également transformés et deviennent de splendides écrins pour des spectacles vivants. Des dizaine d’autres manifestations culturelles sont également organisées dans des gymnases, établissements scolaires, bars et même chez des particuliers, et composent ce que l’on appelle le festival OFF, c’est-à-dire une programmation alternative et originale complétant parfaitement un théâtre plus institutionnel.

Lors de votre visite d’Avignon, vous aurez également tout le loisir de découvrir des spécialités culinaires provençales et plus généralement avignonnaises. Parfaite en été, la gastronomie du Sud de la France se caractérise par l’utilisation d’huile d’olive et de beaucoup de légumes, en particulier dans la ratatouille. Le tian, gratin multicolore fait de tranches alternées de tomates, aubergines et courgettes, ravira lui aussi les papilles des gourmands. Si vous préférez manger froid, goûtez au papeton d’aubergine, un sorte de flan, ou au crespeou, un mille-feuille d’omelette aux légumes. Ces deux mets sont généralement servis avec un coulis de tomates fraîches. Les amateurs de produits de la mer devront se laisser tenter par une assiette d’alose à l’étouffée, un plat de poisson à l’oseille, également idéal pour finir une chaude journée, accompagné d’un verre de vin blanc. Les amateurs de desserts se régaleront enfin de papalines, qui ressemblent à des truffes en chocolat, contenant de la liqueur d’origan typique de la région d’Avignon, et dont le nom fait référence aux papes.

Bien sûr, pour échapper à l’effervescence de la ville, ou pour une balade en pleine nature, les champs de lavande des alentours seront une destination de rêve, tout comme les nombreux parcs et charmants squares disséminés un peu partout au détour des rues. L’île de la Barthelasse, la plus grande île fluviale de l’Hexagone, permet notamment aux piétons, mais aussi aux cyclistes, d’admirer la ville depuis le chemin de halage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *