Nouvelle levée de fonds pour FlixBus

Nouvelle levée de fonds pour FlixBusLa compagnie de bus allemande FlixBus peut se réjouir d’une nouvelle levée de fonds lui permettant d’être évalué à plus de deux milliards d’euros. Aux anciens investisseurs, Holtzbrinck Ventures, General Atlantic et Silverlake, se joignent à présent également Permira et TCV, qui, d’après les estimations, auraient investi quelques 500 millions d’euros. Loin de se reposer sur ses lauriers, FlixBus vient d’annoncer que de nouveaux projets sont déjà lancés.

FlixBus est actuellement représenté dans 28 pays européens. Mais les bus verts circulent également sur les autoroutes des États-Unis, les fameuses highways, depuis mai 2018. Bien que FlixBus outre-Atlantique soit confronté à plusieurs problèmes – dont la méconnaissance de la marque FlixBus et la concurrence de compagnies bien établies comme Greyhound – le lancement de la start-up en Amérique est un succès. Grâce à une nouvelle levée de fonds, FlixBus souhaite développer son réseau américain et ainsi, dans les prochaines années, devenir également leader de l’autre côté de l’océan. Par ailleurs, de nouveaux marchés doivent être conclus, notamment en Amérique du Sud et en Asie.

La société mère FlixMobility veut également continuer de développer la filiale ferroviaire, FlixTrain. De nouvelles lignes sont prévues en Allemagne, mais aussi à l’étranger. En France et en Suède, les premières demandes de concessions ont été effectuées. FlixMobility compte profiter de la libéralisation du marché ferroviaire européen en 2020. À partir de cette date, les marchés publics ne pourront être attribués que sur candidature et non plus directement. L’Union Européenne veut ainsi éviter les monopoles et rendre le transport ferroviaire à nouveau attrayant grâce à une concurrence plus dynamique.

FlixMobility projette également de s’ouvrir à une toute nouvelle branche : le covoiturage. Sous le nom de FlixCar, il sera à l’avenir également possible de réserver des trajets en covoiturage via la plateforme en ligne. Les clients venant de petites villes en particulier, et qui devaient jusqu’à présent voyager sans gare routière ou arrêt FlixBus, seront ainsi également rattachés au réseau. La décision de vouloir s’engager dans le covoiturage a probablement aussi des raisons politiques : depuis peu, en effet, BlaBlaCar, l’acteur le plus important au monde pour le covoiturage, s’est lancé sur le marché de l’autocar avec la marque BlaBlaBus.

Avec quelques 500 millions d’euros, la toute dernière levée de fonds de FlixBus est l’une des plus importantes de l’histoire allemande. L’entrée en bourse de l’entreprise, qui a déjà été envisagée, est ainsi, pour le moment et pour les prochaines années, exclue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *