OUIBUS a deux ans : Bilan et perspectives pour l’autocariste français

OUIBUS a deux ans : Bilan et perspectives pour l'autocariste français !Depuis 2015, les routes de France se sont colorées grâce à la libéralisation du marché de l’autocar et aux trois autocaristes présents dans l’Hexagone : FlixBus sillonne le territoire avec des autocars vert pomme, isilines se fait remarquer par un rouge écarlate et OUIBUS, filiale de la SNCF, a opté pour les couleurs primaires cyan et magenta pour habiller ses véhicules. Après deux ans de lutte acharnée à la conquête des parts de marché, l’économie du secteur de l’autocar semble s’être stabilisée, et chaque transporteur continue maintenant son expansion à un rythme moins soutenu mais plus régulier. Ainsi, face à son concurrent allemand, particulièrement bien implanté en Europe, le premier autocariste français, OUIBUS, a centré sa stratégie sur la desserte de villes quasi-exclusivement situées en France. Après deux ans d’exploitation, cette stratégie se révèle très efficace, comme en témoignent le bilan et les perspectives d’avenir dressés par l’autocariste à la rentrée 2017.

Un mode de réservation facile, rapide et flexible

Avec l’évolution des modes de vie, de plus en plus rapides, les voyageurs d’aujourd’hui cherchent avant tout à se déplacer de manière pratique et efficace et semblent de moins en moins attachés à un moyen de transport en particulier. Actuellement, 45 % des sites de réservation de voyages en ligne proposent par conséquent des offres pour tous les modes transport confondus : train, avion, covoiturage et autocar.

L’autocar sait alors se distinguer par deux critères : le prix et la flexibilité. Pour près de 90 % des passagers de l’autocar, les tarifs très réduits sont décisifs dans le choix de ce moyen de transport. Le fait qu’ils n’augmentent pas pour les offres de dernière minute est encore plus avantageux, car, dans le cas de OUIBUS, plus de 50 % des réservations ont lieu trois jours avant le départ, et, même, via l’application, plus de 40 % au cours de dernières 24 heures avant le trajet.

La facilité et la rapidité d’accès aux offres proposées par OUIBUS est essentielle et permet au transporteur d’enregistrer 93 % de ses réservations en ligne.

Une connaissance précise de la clientèle et de ses besoins

Une connaissance précise de la clientèle et de ses besoinsAinsi, depuis 2015, près de 6 millions de voyageurs ont choisi de se déplacer avec OUIBUS. Pour améliorer ses services, l’autocariste s’est intéressé au profil de ses passagers et aux raisons de leurs voyages : le client type de OUIBUS est une passagère de moins de 35 ans, voyageant seule pour rendre visite à sa famille ou à ses amis.

La plupart des voyages étant à des fins de loisirs, OUIBUS a par ailleurs développé une offre évolutive en fonction des périodes de l’année, pour satisfaire encore mieux les besoins, mais surtout les envies, de sa clientèle. Le transporteur propose en effet la desserte de 25 stations de skis en hiver, de 50 plages en été et de 10 festivals de musique tout au long de l’année.

Enfin, la majorité des passagers étant citadine, OUIBUS propose 5 grands axes entre Paris et des grandes villes de province aux quatre coins de la France : Lille, Toulouse, Nantes, Strasbourg, et Rennes.

2017 : l’été de tous les records

À l’occasion de son deuxième anniversaire, le 4 septembre dernier, OUIBUS a ainsi pu fêter sa réussite et la multiplication par 5 du nombre de ses voyageurs depuis sa création. L’été 2017 a par ailleurs fait office de cadeau exceptionnel, en battant tous les records. Traditionnellement, les vacances, et en particulier la période estivale voient une nette augmentation du nombre des réservations. Cet été, les autocars OUIBUS a ainsi permis à 1 million de vacanciers de partir, soit 25 % de plus que pendant l’année scolaire.

Côté destinations, OUIBUS à cette année dépassé le nombre symbolique des 50 liaisons en bord de mer, en ouvrant de nouvelles lignes vers les plages françaises, comme à Biarritz, Honfleur ou Antibes. Parmi les dix destinations préférées des Français cet été se trouvaient par ailleurs deux destinations à l’étranger : Barcelone et San Sebastian. Sur l’ensemble du réseau, 4 500 trajets vers 180 destinations ont au total été opérés, ce qui représente 9 fois plus de villes desservies qu’en 2015.

Par ailleurs, OUIBUS a innové en proposant de nouveaux services à ses clients, afin de leur faciliter encore plus les vacances : l’opération Rattraplage, destinée aux bacheliers, leur permettait de transformer les points gagnés au rattrapage du baccalauréat en bons de réduction pour partir en vacances après l’obtention de leur diplôme. Quant à OUICroquette, de nombreux voyageurs ont pu partir l’esprit tranquille en faisant garder leur animal de compagnie pendant toute la durée de leurs congés.

À la conquête de l’Europe

À la conquête de l'EuropeFort de son succès grandissant, OUIBUS a par ailleurs relancé sa stratégie de développement international dès la rentrée avec l’ajout de 5 villes et d’un pays à son réseau. Depuis le mois d’août, le Luxembourg fait en effet partie des 8 destinations européennes opérées par l’autocariste. Pour des tarifs compris entre 5 € et 17 €, Luxembourg-Ville est accessible depuis Thionville, Dijon ou Lyon.

La Belgique et les Pays-Bas, qui appartiennent déjà au réseau depuis sa création sont à présent également mieux desservies. Avec la ligne vers Bruges, à partir de 7 €, l’expansion avait déjà commencé au printemps 2017, mais aujourd’hui, Louvain, Liège, Utrecht et La Haye sont également accessibles en autocar. Au départ de Paris, vous rejoindrez le plat pays pour 16 € et celui des tulipes pour moins de 20 €. La liaison Lille-La Haye est proposée à partir de 15 €.

À Bruxelles et Amsterdam, des trajets vers des lieux de transits très importants ont également été ajoutés, permettant ainsi aux voyageurs d’effectuer leur correspondance avec d’autres moyens de transport plus simplement et de manière plus fluide : Bruxelles Gare du Nord, Bruxelles Aéroport et Amsterdam Aéroport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *