Petite histoire de l’autocar

Petite histoire de l'autocarLes bus, qu’ils soient urbains, interburbains ou scolaires, sont si présents dans notre quotidien qu’on peut presque dire qu’ils font partie du « mobilier urbain » . Mais vous êtes-vous déjà interrogé sur leur histoire ? Depuis quand existent-ils, qui les a inventés ou quand sont-ils arrivés dans nos rues et sur nos routes ? Nous avons les réponses ! La rédaction de CheckMyBus vous invite aujourd’hui à découvrir la fascinante histoire de l’autocar !

Nous sommes tellement habitués à les emprunter et à les voir tous les jours, que nous ne savons pas à quel point nos vies pourraient être différentes si Stanislav Braudy n’avait pas commencé à proposer des transports publics aux clients de ses bains en 1826. C’était le début, et à partir de ce moment-là, les premières entreprises de transports publics virent le jour.

Compagnie générale des omnibus : la première entreprise d’autocars

La Compagnie générale des omnibus est née à Paris grâce à Stanislav Braudy. Un an plus tard, les premiers services de transports publics furent mis en place à Londres et New-York.

Compagnie générale des omnibus : la première entreprise d'autocars

Ce n’est qu’en 1895 que le premier autocar motorisé, développé par Karl Benz, apparaît. Le 11 juin 1906, la première ligne d’autocars à moteur est inaugurée en France sur une distance de 5,8 km. Les trajets dits « longue distance » se font encore attendre, notamment en raison des difficultés logistiques et du confort sommaire pour les passagers de ces premiers autocars.

D’où vient le mot « omnibus » ?

L’arrivée de l’une des premières gares de Nantes se trouvait au niveau du magasin de chapeaux de M. Omnès, qui s’appelait « Omnes Omnibus ». Omnes signifie, en latin, « tout » et omnibus « pour tous ». C’est ainsi que les habitants de Nantes finirent par utiliser le terme « omnibus » pour désigner le véhicule.

Des premiers moteurs diesel aux bus électriques

En 1938, les frères Mack furent les premiers à intégrer des moteurs diesel dans les autocars. La grande innovation suivante ne vint qu’après la Seconde Guerre Mondiale, lorsque les bus parviennent à éclipser les tramways dans la plupart des villes de France, d’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis. En 1951, Mercedes Benz combine pour la première fois un moteur à l’arrière avec une carrosserie plus longue, permettant aux passagers de mieux profiter de l’espace intérieur du véhicule.

Des premiers moteurs diesel aux bus électriques

Bien que les moteurs diesel soient encore très présents, de plus en plus d’innovations sont faites sur le terrain et d’autres formes d’énergie comme le gaz naturel, l’électricité ou même l’hydrogène prennent de l’importance.

Il ne fait aujourd’hui aucun doute que les autocars continueront à être l’un de nos moyens de transport préférés pendant de nombreuses années encore, et que ce n’est pas la fin de l’histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *