Tour de France 2018 : à vélo, ou encore mieux… en autocar !

Tour de France 2018 : à vélo, ou encore mieux... en autocar !Depuis sa création en 1903, le Tour de France est devenu une institution sportive, non seulement en France, mais aussi dans le monde entier. Chaque été, un parcours différent est proposé à travers le pays, et séduit aussi bien les amoureux de cyclisme que les voyageurs passionnés, les uns découvrant de superbes routes à parcourir, les autres y puisant des idées d’escapade au gré des paysages traversés. La retransmission à la télévision de cet événement estival permet par ailleurs au plus grand nombre de le suivre au jour le jour. Mais cette année, pourquoi ne pas vivre le Tour de France au plus près du peloton, grâce à l’autocar ? CheckMyBus a sélectionné pour vous les plus belles étapes du Tour de France 2018 et vous propose les meilleures liaisons, aussi bien en termes de confort que de petits prix.

Quelques chiffres sur le Tour de France 2018

En 2018, la 105e édition du Tour de France commencera le 7 juillet pour se finir le 29 juillet. Contrairement à l’an passé, le départ et l’ensemble du Tour auront lieu cette année en France uniquement, à l’exception d’un court passage dans les Pyrénées espagnoles. Au total, les cyclistes devront parcourir 3 329 kilomètres, en traversant 36 départements, dont le Pays basque, absent du parcours depuis plus de 10 ans. Les 21 étapes proposées aux coureurs sont très diverses et témoignent de la variété des espaces géographiques de l’Hexagone : 9 étapes se feront en plaine, 5 seront accidentées, 6 auront lieu en montagne, dont 3 avec une arrivée en altitude, et 2 seront des courses contre la montre, l’une en individuel, l’autre par équipe. Ces deux épreuves seront les plus courtes du parcours, avec respectivement 31 km et 35 km de distance. À l’inverse, l’étape la plus longue durera 231 km, entre Fougères et Chartres. Avec ce programme dense et intense, les 176 participants devront profiter au maximum des 2 journées de repos allouées pour tenir la distance !

Le vocabulaire du Tour de France

Pour vous permettre de suivre au mieux la course et de ne rien manquer des exploits sportifs des coureurs, nous vous proposons cette année un petit lexique des termes essentiels pour comprendre la course et ses enjeux :

Qui dit que les sportifs ne sont pas cultivés se trompe ! En effet, le premier jour de course emprunte son nom à la littérature puisqu’on l’appelle le prologue. Au cours de chaque étape s’organise ensuite des pelotons, des groupes des coureurs qui pédalent ensemble. Lorsque l’un ou plusieurs d’entre eux décide(nt) de s’en détacher pour rejoindre la tête de la course, on parle d’échappée. Pour prendre de l’avance, se positionner en danseuse, c’est-à-dire, debout sur les pédales, est une bonne technique, car elle permet de pédaler plus fort et donc de prendre de la vitesse. Au contraire, le dernier peloton, notamment durant les étapes de montagne, qui n’arrive pas à rattraper le reste des coureurs, est appelé le gruppetto. Pendant les épreuves contre la montre, il n’est pas rare que le vainqueur mette la barbiche au second : cela signifie qu’il l’a battu de peu, parfois quelques millièmes de secondes seulement. Finalement, celui qui voudra s’emparer du maillot jaune, être le premier au classement général, ou du maillot vert, pour le meilleur cycliste au total des points, ne devra en aucun cas bâcher, autrement dit abandonner, mais tenir jusqu’à la ligne d’arrivée, quitte à finir sur la jante, c’est-à-dire, très fatigué.

Suivez le Tour de France en autocar !

Découvrez dans le tableau ci-dessous comment suivre le Tour de France au jour le jour à petit prix :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *