L’autocar surpasse toutes les attentes : 5,3 millions de passagers prévus en 2016

L’autocar surpasse toutes les attentes : 5,3 millions de passagers prévus en 2016Un an après la promulgation de la loi Macron le 10 juillet 2015, ce sont plus de 3 2000 000 voyageurs qui ont pris ces nouveaux autocars en France. Fin 2015, ils étaient 770 000. Cette forte croissance mène à de nouvelles prévisions tablant désormais sur un trafic annuel 2016 de 5 300 000 passagers. Le marché français de l’autocar tend à se restructurer. Ce ne sont plus 5 acteurs majeurs mais 3 puisque Starshipper a rejoint le réseau OUIBUS de SNCF le 13 juin 2016 et FlixBus a acquis les activités de megabus en Europe continentale à partir du 1er juillet 2016. Les parts de marché vont donc être redistribuées. A ce jour, c’est l’autocariste allemand FlixBus qui se positionne en tête du classement avec 33,5% de part de marché avant son partenariat avec megabus.
 

Une croissance plus forte que prévue

 
Une croissance plus forte que prévue5 mois après la libéralisation du marché en août 2015, près de 770 00 personnes avaient pris l’autocar en France. Pour le premier trimestre 2016, l’Arafer en dénombrait 1 081 300, soit une augmentation de 40% en 3 mois par rapport à 2015. En fonction des données que nous avons pu récolter concernant la forte demande de billets d’autocar, nous évaluons le nombre de voyageurs à 1 300 000 sur la période d’avril à fin juin 2016. Au vu de la croissance actuelle du marché ainsi que des nombreux événements se produisant en France cette année, à savoir les multiples grèves, l’Euro de foot ou encore la saison estivale, nous sommes amenés à revoir notre estimation de 3 900 000 passagers. L’autocar a en effet séduit un plus grand nombre de personnes et a largement dépassé nos attentes. Ce sont donc 5 300 000 voyageurs qui devraient emprunter les liaisons françaises cette année, soit une hausse de 36% par rapport à notre prévision initiale.
 
Évolution du nombre de liaisonsLes principaux autocaristes ont développé un nombre important de liaisons entre le dernier trimestre 2015 et le second trimestre 2016. Ces liaisons ont augmenté de 46% passant alors de 949 commercialisées en 2015 à 1 386 en juin 2016. Près d’un quart restent cependant en concurrence. L’opérateur megabus est confronté à ce jour à la plus forte concurrence sur son offre. Mais des alliances futures, comme celle entre OUIBUS et Starshipper ou, récemment, FlixBus et megabus permettront à terme de rationaliser le nombre de liaisons et de cibler davantage la concurrence sur les marchés les plus porteurs.
 

Vers une restructuration du marché de l’autocar

 
Pour ce deuxième trimestre 2016, c’est l’opérateur allemand FlixBus qui se positionne en tant que leader du marché en France avec 33,5% de part de marché*, suivi de près par le groupe Transdev (Eurolines France et isilines) avec 29,4%. Parmi les principaux autocaristes, starshipper se retrouve à la dernière place avec 8% de part de marché. L’impact du rapprochement entre Starshipper et OUIBUS (18,7%) commencera à se ressentir sur cette seconde moitié de l’année 2016. Il en sera de même pour FlixBus et megabus (8,9%). Ces partenariats permettront aux compagnies de se positionner sur un écosystème plus durable ce qui, aujourd’hui, n’est pas possible en raison du niveau de prix très bas et des efforts marketing titanesques pratiqués.
 
Les parts de marchés des autocaristes
 

Les prix se stabilisent restant à un niveau très bas

 
Pour la période de janvier à mars 2016, le marché de l’autocar en France est estimé à 12,2 millions d’euros, soit une hausse de 60% par rapport au chiffre d’affaires du secteur fin décembre 2015. Le prix moyen d’un billet par passager pour 100 km s’élève à 3,3 €, l’équivalent de 0,10 € de plus qu’au dernier trimestre 2015. Après une légère augmentation en janvier 2016, le niveau des prix s’est stabilisé jusqu’en juillet restant relativement bas. Actuellement, le prix moyen d’un billet en Allemagne est 15% plus cher qu’en France et celui en Angleterre est 30% plus cher. Le partenariat OUIBUS / Starshipper pourrait bien être, cependant, le début d’une restructuration de ce marché ultra concurrentiel et de cette guerre des prix entre les opérateurs. C’est, en effet, ce qui est en train de se produire avec l’association de FlixBus et megabus il y a quelques jours. En attendant, bien que les prix d’appel à 1 € ne soient pas viables pour les autocaristes (les professionnels le situent aux alentours de 25€), les voyageurs auront encore le temps de voyager à bas prix tant que la croissance de ce marché ne se sera pas stabilisée.
 
 

Partager cet article

2 Comments

    • CheckMyBus Assistance

      Bonjour Isabelle,

      Malheureusement, il n’existe pas encore de liaison entre Blois et Lanslevillard. Cependant, les transporteurs développent continuellement leurs réseaux et proposeront peut-être bientôt cette liaison.

      N’hésitez pas à consulter régulièrement notre page pour rester informée des nouveautés.

      Cordialement
      Votre équipe d’assistance CheckMyBus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.