L’ARAFER et les liaisons d’autocar plus courtes

Un trajet de moins de 100 kilomètres en autocar ? En août 2015, le marché de l’autocar en France a été libéralisé complètement à l’exception des liaisons d’une distance de moins de 100 kilomètres. Pour ces trajets, c’est l’ARAFER (Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires Et Routières) qui est responsable et peut alors autoriser, limiter ou interdire un tel projet. Pendant les derniers mois, des nombreuses demandes pour ouvrir des nouvelles lignes ont été déposées et sont actuellement examinées chez l’ARAFER. Surtout l’opérateur allemand FlixBus et Eurolines France comptent inaugurer des liaisons d’autocar plus courtes et on peut déjà constater une tendance des régions et villes choisies par les autocaristes.

La mission de l’ARAFER

Une fois l’autocariste a décidé d’inaugurer une nouvelle ligne de bus de moins de 100 kilomètres, celle-ci doit être déclarée auprès de l’ARAFER qui la publie sur son site Internet.
Ensuite, les autorités organisatrices de transport (AOT) ont deux mois pour saisir l’ARAFER si elles croient que cette liaison pourrait nuire aux services publics existants tels que les trains régionaux. Normalement, les AOT sont les régions et départements français qui sont en charge du transport non-urbain et ferroviaire. Lors de l’absence d’une saisine, la liaison d’autocar sera autorisée. Si une saisine est adressée à l’ARAFER, la situation est ensuite évaluée et un avis conforme et la décision finale sont publiés dans un délai de deux à trois mois. La liaison de bus longue distance peut alors être interdite, limitée ou autorisée.

Un trajet de moins de 100 kilomètres en autocar ?

Trois autocaristes plus actifs que les autres

Comme il faut compter un délai de deux à cinq mois jusqu’à l’autorisation d’une nouvelle ligne d’autocar, les transporteurs doivent s’y prendre bien à l’avance lorsqu’ils souhaitent ouvrir une telle liaison. Ainsi, les premières demandes d’autorisation ont été envoyées à l’ARAFER en fin octobre 2015 par FlixBus. En effet, ce sont FlixBus, Eurolines France et Starshipper qui ont le plus d’intérêt d’inaugurer des nouvelles lignes de car plus courtes basé sur le nombre des déclarations publiées sur le site Internet de l’ARAFER.

Quelles régions et villes sont concernées par les nouvelles liaisons ?

En tout, l’ARAFER a reçu plus de 100 déclarations de liaisons pendant ses quatre premiers mois. Les régions les plus souvent concernés par l’ouverture des nouveaux trajets d’autocars sont Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées, Auvergne/Rhône-Alpes et Alsace/Champagne-Ardenne/Lorraine. En général, les projets des opérateurs de bus longue distance incluent des destinations de toutes sortes : on y trouve des métropoles comme Lyon et Toulouse, les villes de taille moyenne comme Rennes et Le Mans et aussi bien les villes plus petites comme Lorient et Aubagne.

Les demandes d’autorisation en cours

La plupart des liaisons proposées est encore en révision chez l’ARAFER ou n’a pas encore dépassé le délai de deux mois pour faire objet d’une saisine. Voici quelques liaisons qui pourraient bientôt être ouvertes, limitées ou interdites :

TransporteurLiaison proposéeStatut de la demande
FlixBusLimoges ↔ Brive-la-Gaillarde
Lyon ↔ Saint-Étienne
Saisine de la Région Limousin
Saisine de la Région Auvergne/ Rhône-Alpes
StarshipperPau ↔ Mont-de-MarsanSaisine de la Région Aquitaine/ Limousin/ Poitou-Charentes
EurolinesAvignon ↔ Marseille

Strasbourg ↔ Colmar

Saisine de la Région Provence/ Alpes/ Côte d’Azur
Saisine de la Région Alsace/ Champagne-Ardenne/ Lorraine
FlixBusMetz ↔ NancyEn attente de saisine
StarshipperRennes ↔ AvranchesPublié le 08 février 2016
EurolinesColmar ↔ BelfortPublié le 28 janvier 2016

Actuellement, il n’y a que trois liaisons de FlixBus qui ont été autorisée suite à l’absence d’une saisine chez l’ARAFER : une de Dijon vers Lons-le-Saunier, une entre Montpellier et Sète ainsi qu’une de Montpellier à Agde. Seule la liaison Dijon ↔ Lons-le-Saunier est déjà opérée, les autres devraient bientôt également être inaugurées.

Comme la plupart des saisines des AOT est arrivée il y a peu de temps, on saurait quelles liaisons seront interdites ou limitées par l’ARAFER seulement dans les semaines prochaines. Il reste donc à voir donc quelles villes de la France bénéficieront bientôt des liaisons plus courtes et seront mieux intégrées dans le réseau national de l’autocar !

Partager cet article

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.